La vigne et le vin

Un paysage viticole

Il fut un temps où Chilhac ressemblait au Languedoc. Présente dès le Moyen-Age, la culture de la vigne est à son apogée à Chilhac tout au long du XIXème siècle. Elle y occupe 50 % des surfaces cultivées, tendant à devenir dans les dernières années du siècle une monoculture.

Carte du vignoble en 1835 {JPEG}


Culture en terrasse

La plupart des côteaux entourant le village étaient alors exploités, aménagés en pailhas étayés par des murets de pierres sèches entretenus avec soin.

Vigne {JPEG}Maison de vigneron {JPEG}Terrasse {JPEG}

Le lent déclin

L’apparition du phylloxéra en 1893 entraina la destruction quasi totale du vignoble en un peu moins de 10 ans. On ne recense plus que 55 ha de vignes en 1903 alors qu’en 1895, elle couvraient 165 ha.
Attaquée par le mildiou en 1910, la vigne périclite peu à peu. Le déclin s’accentue avec la 1ère Guerre Mondiale qui vide la campagne de ses hommes.

L’architecture vigneronne

Comme pour le reste de la Ribeyre et de la région de Brioude, zones majoritairement viticoles, à Chilhac, l’habitat est groupé, voire serré et l’on circule dans un dédale de maisons souvent hautes. Cette organisation, étrangère à la viticulture, est due à des circonstances historiques qui ont poussé les populations, lors du premier âge féodal, à se regrouper près d’un lieu de défense (château) pour leur sécurité.

Ainsi à Chilhac, l’ habitat représentait une contrainte pour l’activité agricole et viticole en particulier. A partir du Moyen Age, dans les régions viticoles auvergnates, la construction en hauteur se généralise afin d’utiliser au mieux l’espace restreint du village. Ainsi les locaux d’habitation et de vinification sont superposés au lieu d’être juxtaposés.

Le cuvage se situe alors au rez de chaussée. Cette pièce essentielle pour l’élaboration du vin (fermentation) abrite généralement le pressoir. La cave est généralement placée sous le cuvage. Elle est alors voûtée et creusée, ce qui lui confère une certaine fraîcheur permettant une bonne conservation du vin. A Chilhac, chaque maison possède une cave de ce type à laquelle on accède par une trappe et un escalier droit.

Quant au logement, situé à l’étage, il est généralement desservi par un escalier extérieur parallèle à la façade. Cette spécificité architecturale témoigne dans les villages de la région de l’activité viticole d’autrefois.

S’il existe quelques « maisons vigneronnes » à Chilhac, pour la plupart des habitations, rares sont les indices extérieurs qui trahissent ce passé viticole. Seul l’aménagement intérieur (cuvage, cave…)lorsqu’il n’a pas été modifié par les propriétaires successifs, permet d’appréhender l’importance qu’a pu revêtir la culture de la vigne pour le village lors qu’aujourd’hui ce vignoble a quasiment disparu.

Maison de vigneron {JPEG}Aménagement intérieur {JPEG}

Pour plus de renseignements, vous pouvez vous procurer la publication : « La vigne à Chilhac » éditée en 2007 par l’association Chilhac Médiéval qui retrace en 72 pages le glorieux passé viticole du village.

 

Mairie de Chilhac

Le Bourg 43380 Chilhac - 04 71 77 41 71

Conception graphetic | SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0