Les vestiges médiévaux

11/04/2019

Les restes d'un château médiéval qui s’inscrivait au cœur de la première enceinte du village sont le témoignage du passé médiéval de Chilhac.

Avec une origine probablement antérieure au 12e siècle, le château de Chilhac est l’élément fondateur du village. Il occupe un point stratégique à l’extrémité sud-ouest de l’éperon basaltique où court encore un mur d’enceinte de faible hauteur.

S’il ne subsiste aujourd’hui presque rien des murailles qui le séparaient de la basse-cour, sa porte massive est, en revanche, encore bien visible. Composée d’un unique portail couvert d’un arc en tiers-point, elle est surmontée d’une bretèche dans laquelle est aménagée une archère caractéristique du XIIIe siècle.

 

La construction primitive du corps de logis rectangulaire  date de la même époque. Il présente sur sa façade les traces multiples des remaniements réalisés au XVe siècle, telle cette fenêtre à croisée de pierres et cette porte à linteau en accolade.

Le château est abandonné par ses propriétaires vers le milieu du XVIe siècle : leur pouvoir n’est plus représenté que par la présence de capitaines et d’intendants. Après leur saisie comme biens nationaux, les bâtiments sont vendus en deux lots. 
Un remaniement est entrepris au XIXe siècle avec la reconstruction de la façade sud et l’aménagement d’une école.

Après la fermeture de celle-ci, les trois niveaux du bâtiment ont été restructurés pour faire place à des salles modulables pouvant être louées.