CHILHAC, Dimanche 22 Septembre 2019, 19 °C, Ensoleillé
| Le Bourg - 43380 Chilhac - Tél. 04 71 77 41 71

Ce document qui permet de visiter Chilhac est disponilbe au format papier en différents points du village.

FLÂNER À CHILHAC

Ce château qui est plutôt une maison bourgeoise se trouve à proximité immédiate de l’enceinte mais à l’extérieur. Ce domaine est au début du XVIIIème siècle aux mains de la famille Marin (bailli de Chilhac). En 1729, Marguerite Marin l’apporte par son mariage à Louis de la Bastide, conseiller du roi. Louise de la Bastide épouse en 1861 Louis Palamède de Morteuil qui à l’image de son grand-père, le comte de Macheco, essaie de développer le domaine agricole de ce château en  s’intéressant surtout à la vigne. 

A partir du XIIème siècle, plusieurs textes font état du château de Chilhac appartenant aux seigneurs de Mercoeur. Le village, protégé par une enceinte dont il reste peu de traces, n’est alors constitué que de quelques maisons situées autour du château et de sa basse-cour. 

L’essor du village impose la construc-tion d’une seconde enceinte, datée de la fin du XVème siècle, dont les vestiges sont encore visibles. Un plan de la fin du XVIIème siècle permet d’affirmer que 5 tours de plan semi-circulaire, flanquaient les courtines. Sur la tour Est, on voit une archère canonnière percée dans sa partie Nord . 

Cette seconde enceinte était percée de 4 portes dont une seule est encore visible. La porte Sud-Est a été démolie dans les an-nées 50. Seules quelques photos témoignent de son existence. 

Classée monument historique, l’église de Chilhac se distingue surtout par l’origina-lité de son implantation avec son chevet directement construit en aplomb de la falaise. 

La complexité du plan de cette église d’origine romane témoigne des remaniements successifs aux XIVème et XVème siècles. Des chapelles latérales de style gothique ont été rajoutées au fil du temps. Dans l’une d’elles, côté Nord, 2 colonnes romanes servant de départ aux nervures des arcs gothiques semblent être les derniers vestiges de l’édifice originel.

Le clocher carré, coiffé avant la révolution d’une flèche octogonale dont rien ne subsiste, surveillait la vallée et communiquait à vue avec Lavoûte et Saint-Cirgues complétant ainsi le dispositif de défense.

Le musée de paléontologie Christian Guth, abrite les restes fossiles du monde disparu de Chilhac daté d’environ 2 millions d’années : 15 espèces de mammifères, 3 espèces d'oiseaux, des empreintes végétales...

C’est un site paléontologique majeur européen où une des dernières populations de mastodontes d'Au-vergne cohabite avec les géants que sont les mammouths méri-dionaux.

Ouverture de Pâques à Toussaint de 10hà12h et de 15h à 18h sur demande

En juillet et Août visite libre de 14h à 18h, visite guidée les mercredi et dimanche de 10h à 12h sur réservation

Plein tarif (visite guidée) : 7€

Plein tarif (visite libre) : 5 €

Tarif réduit : 3€ 

site internet : http://www.museechilhac.com/

mail : musee.chilhac@gmail.com

téléphone 04 71 77 47 26

Le château dont l’emplacement est aujourd’hui occupé par un bâtiment communal, s’élevait dans la partie occidentale de l’éperon basaltique. Il n’en subsiste que la porte d’entrée qui s’ouvre sous un arc en tiers-point que défend une bretèche. 

C’est la seule porte mentionnée sur le plan du XVIIème siècle qui subsiste aujourd’hui. Située au Sud-Ouest du dispositif, elle s’ouvre sous un arc en plein cintre sur sa face extérieure, alors que sa face intérieure présente un arc en tiers-point. 

La culture de la vigne présente dans la vallée de l’Allier dès le Moyen Age, est à son apogée à Chilhac tout au long du XIXème siècle. Attaquée par le phylloxéra dès 1885, puis par le mildiou, la vigne périclite peu à peu ; ce déclin s’accentuant avec la guerre de 14-18 et l’exode rural. A travers son nom et l’architecture de quelques unes de ses maisons, cette rue témoigne de cette activité agricole passée. 

Au fond de la place de Lachaud, le porche s’ouvre sur un passage sombre. En levant les yeux, vous pourrez voir la seule maison en pisé de Chilhac. De cette demeure nous ne connaissons que peu de choses mais le caractère exigu de l’endroit donne une idée de l’ambiance qui régnait dans le Chilhac médiéval. 

Cette maison, témoin de l’activité vigneronne, est construite en hauteur. En sous-sol, le vigneron loge le vin dans la cave voûtée ; au ras du sol, abritant le pressoir, le cuvage (pièce essentielle pour la fabri-cation du vin). L’architecture de cette maison est surtout marquée par la présence d’un escalier extérieur qui dessert le premier étage réservé habituellement aux pièces d’habitation. 

Cette falaise est le résultat d’une coulée de lave datée de 1,6 millions d’années. Les orgues, atteignant par endroit 7 m de haut, sont le résultat d’une lente solidification de la lave. Sous l’action de l’érosion et du prélèvement (pierres à bâtir), la colonnade a reculé, mettant en relief l’entablement de faux prismes. 

Si vous traversez l’Allier, vous aurez un formidable point de vue sur toute la falaise permettant de comprendre pourquoi ce site a favorisé dès le Moyen Age l’essor d’un bourg fortifié.